dimanche 11 décembre 2022

Un sosie oublié du général de Gaulle.

 Les jeunes ne savent pas que l'expérience est une défaite et qu'il faut tout perdre pour savoir un peu.(Albert Camus)

(...) les poissons au sang glacé qui nagent dans les profondeurs ignorent presque tout de la vie. (Jón Kalman Stefánsson : D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pied. Folio p. 126 au sujet des eaux bleues de froid du golfe de Húnaflói en Islande)

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bc/Charles_de_Gaulle-1963.jpg 

Une comédie française de la fin des années 1970. Une séquence située en mai 1968, dans les toilettes d'un aéroport. Un acteur français célèbre, Pierre Richard, qui croise inopinément un illustre personnage, qu'on ne voit que de dos, mais qu'il reconnaît et essaie d'aborder, personnage dont la silhouette est si familière aux spectateurs d'alors qu'ils savent d'instinct de qui il s'agit. Ce personnage, c'est Charles de Gaulle, appelé le Général, premier président de la Ve République. Le film, c'est La Carapate. Datant de 1978, huit ans après la mort de l'ancien président, tout le monde sait pertinemment voir un sosie sur l'écran. Ce sosie, rôle muet, n'est autre que le comédien Adrien Cayla-Legrand, dont ce n'était pas la première incarnation de de Gaulle. 

Adrien Cayla-Legrand - Unifrance 

L'incarnation "gaullienne" la plus brillante et bluffante de Charles de Gaulle par Adrien Cayla-Legrand fut celle de Chacal. Réalisé par Fred Zinneman, sorti en 1973 et adapté d'un roman de Frederick Forsyth, ce thriller politique nous conte l'histoire d'un attentat monté contre le Général, postérieur à celui du Petit-Clamart.

Chacal en DVD : Le Chacal - AlloCiné

Prochainement : reprise de la série consacrée aux écrivains dont la France ne veut plus volet n° 42 : Séverine.

Séverine Atelier Nadar 01.png

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire