samedi 21 septembre 2013

Joan Fontaine (aux sources d'Aurore-Marie de Saint-Aubain 2).


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b6/Joan_Fontaine_in_Born_To_Be_Bad_trailer_2.JPG


Nous nous enfonçons dans les profondeurs incommensurables de la grotte de Platon au lieu de nous en extirper (le Philosophe inconnu).

Pour moi donc, j'aime la culture, la vraie, l'unique (le néo Montaigne).

 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ac/Montaigne-Dumonstier.jpg

Le livre est devenu pour la masse des péquenots lambda un objet étranger, bizarre, anti-technologique, dont elle n'appréhende  ni la forme, ni la consistance, ni la matière,  ni le contenu, ni le but, tellement elle a été abrutie, travaillée en amont depuis plus d'un quart de siècle par le stupéfiant décérébrant TFmerde1 avec la bénédiction de l'ensemble des gouvernements quelle que soit leur couleur politicrassouillarde ! (Cyber Louis Ferdinand Céline).

Le nombre de lisants courants lecteurs et acheteurs de livres est retombé à celui du XVIe siècle : 10 %  de la population hexagonale (un historien néo moderniste).

Joan Fontaine...notre extravagante Deanna Shirley De Beaver de Bauregard, soeur cadette et fofolle de Daisy Belle de Beauregard alias Olivia de Havilland, c'est elle.
https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQBILNUxvG4EdHvdBN6jOxIjK9R5mQoA1HVcclgp-DasSkbWAdM
Olivia de Havilland adolescente...charmante déjà

  Une Joan Fontaine réinterprétée à partir de sa biographie véridique, bien moins lisse que les personnages qu'elle interpréta à l'écran pouvaient nous le faire croire.
Joan Fontaine, à la silhouette ambiguë de sylphide qui lui permettait avec une déconcertante aisance de se glisser dans la peau d'adolescentes de 13-14 ans, du temps où il n'y avait pas danger de pédophilie... sans omettre qu'il lui arriva, à l'occasion, de se travestir en jeune garçon (voyez, par exemple, L'Aventure vient de la Mer (1944) de Mitchell Leisen, d'après un roman de Daphne Du Maurier - auteure fort ambiguë elle-aussi...).
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/3/33/Frenchman%27s_Creek_poster.jpg/220px-Frenchman%27s_Creek_poster.jpg
Joan Fontaine le fit avec audace, pour deux rôles inoubliables : Tessa Sanger, 14 ans, dans Tessa, la nymphe au coeur fidèle d'Edmund Goulding (1943), et Lisa Berndle, 13 ans, dans l'absolu chef-d'oeuvre de Max Ophuls Lettre d'une Inconnue, d'après Stephan Zweig (durant les 25 premières minutes du film elle joue l'adolescente).
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4e/Stefan_Zweig2.png
Aurore-Marie de Saint-Aubain naquit dans la nuit du 13 au 14 juin 2008, sous la pelure de sa fille Lise, pour une nouvelle conçue dans la douleur, après que j'eus revu la délicieuse Joan en Lisa Berndle dans l'opus d'Ophuls sur une vieille VHS enregistrée en pleine canicule de juin 2003. Dans sa robe de cours de bonnes manières digne d'une poupée Bébé Jumeau, elle était fort grotesque (heureusement, le plan ne dure que quelques secondes).
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/d/d2/MaxOph%C3%BCls.jpg
Si j'imaginais une femme adulte blonde un peu timbrée, si menue qu'elle peut se déguiser en gamine préadolescente, ceci de manière crédible, me dis-je ?  A partir de cette idée, je conçus mon personnage phare, bientôt hétéronyme, digne de Fernando Pessoa et d'Antoine Volodine.
 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fd/Fernando-pessoa1.jpg/200px-Fernando-pessoa1.jpg
Je découvris la propension de miss Fontaine (mariée quatre fois) à s'adoniser en fillette attardée à cause de sa coruscante maigreur (fort séduisante, en fait), de ses formes menues dignes d'une Lolita adulte. 
Aurore-Marie est selon moi la fille directe, indubitable, bien qu'illégitime, de l'actrice hollywoodienne so british, d'où des affinités troubles, un peu saphiques, des attirances délirantes développées, des aimantations réciproques entre l'une et l'autre bonne femme...Aurore-Marie amourachée de Lisa Berndle-Deanna Shirley à travers le temps, distante, Deanna Shirley qu'elle prend pour sa jumelle du futur... d'où tous ces délires qui sont narrés, exposés, en long et en large dans Aurore-Marie ou une étoffe Nazca et dans Pages arrachées au pergamen de Sodome. Tout cela fut bien bouleversant.
http://1.bp.blogspot.com/_s9HfUXwMFrM/TSRyX0FT-AI/AAAAAAAACOw/5rmNibuLfCY/s1600/letter.jpg

Dans un roman en cours d'écriture, Cybercolonial, les lecteurs découvriront jusqu'à quel niveau de folie l'amour déviant d'Aurore-Marie de Saint-Aubain pour Deanna Shirley De Beaver de Beauregard peut mener, et il ne s'agit pas ici d'une simple inconduite classique de roman libertin décadent obsédé par le saphisme car les implications de cette aliénation vont jusqu'à mettre l'univers lui-même en jeu...
Vous êtes encouragés à revoir le plus de films possibles de Joan Fontaine...ils sont souvent magiques, pour ne pas dire comiques (parfois involontairement).
A bientôt avec le troisième volet de cette étude que je consacrerai au trio de midinettes hollywoodiennes curly de films muets : Mary Pickford, Bessie Love et Mary Miles Minter.

1 commentaire:

  1. Joan Fontaine vient de prendre congé de notre monde avant sa soeur...elle aura tout fait avant Olivia...

    RépondreSupprimer